Au Fat Dude qui courait sur Saint-Denis

À ce gars qui faisait son jogging ce matin et à tous ceux et celles qui font comme lui:

Au Fat Dude qui courait sur Saint-Denis et à tous ceux et celles qui font comme lui: À toi dont les pieds se soulèvent à peine du sol et qui arrive difficilement à courir, qui garde toujours l’extrême droite sur les pistes et trottoirs lorsqu’il court pour éviter d’être dans le chemin du monde, qui doit prendre un break pour boire de l’eau et prendre son souffle à toutes les minutes. À toi qui check ses pieds par honte à toutes les fois où je te regarde courir. Sérieux tu es MAGNIFIQUE. Chaque pas que tu fais, tu portes le poids de 2 personnes comme moi, tu t’accroches à tes os et tu te secoues à chaque tour que tu cours. Tu payes pour toutes tes p’tites collations de minuit, pour ce dessert en plus, pour cette autre p’tite bière. Crisse dude il fait quasiment -30 dehors en ce moment, mais tu ne laisses pas ça t’arrêter. Ce n’est pas la première fois que tu le fais et ça ne sera pas la dernière, tu as commencé un voyage qui malheureusement va durer toute ta vie, mais tu l’as commencé sans résolution du Nouvel An. Tu cours sans mettre de musique et je ne peux même pas imaginer les pensées qui traversent ton esprit, quand tu dois absolument TOUT donner pour faire un autre tour, un autre mètre, un autre pas. Et si tu apperçoit mon regard lorsque tu passes devant moi, tu ne vas pas voir de jugement ou de condescendance à marde, mais juste un énorme et profond respect. Sérieux dude tu es EPIC en tabarnak et juste magnifique. T’es le BOSS des BOSS.

Qu’en pensez-vous ?